Association des amis du Château de La Sarraz

Ce que la presse dit de nous

La carte postale des Jeudis du Château, Journal de Cossonay, septembre 2023

Le 31 août dernier, nous avons clôturé une magnifique saison de façon magique, avec la venue du groupe vocal et musical « La Camelote, brocante musicale », qui a revisité des chansons françaises des années 1930 à 1970.

La carte postale des jeudis du Château, Journal de Cossonay, août 2023

Jeudi 10 août, au Château de La Sarraz, le duo d’auteurs-compositeurs-interprètes Aliose (Alizé Oswald et Xavier Michel) ont envoûté le public des « Jeudis du Château ».

La carte postale des Jeudis du Château, Journal de Cossonay, juillet 2023

Jeudi 6 juillet dernier, on a vécu une soirée mémorable au Château de La Sarraz! Imaginez, plus de 500 personnes réunies sous un ciel d’été étoilé pour écouter les mélodies entraînantes de Paul Mac Bonvin.

Retour des Jeudis du Château, Journal de Cossonay, juin 2023

Créés en 2020, Les Jeudis du Château sont devenus un événement incontournable de la région de La Sarraz. En instituant un lieu de convivialité en campagne, en proposant une offre culturelle de qualité et gratuite et en mettant en valeur les petits producteurs locaux, cette manifestation estivale a visiblement su répondre à un besoin de la population, des artistes et producteurs de toute une région.

Une quatrième édition haute en couleur des jeudis du Château, Clin d'oeil, juin 2023

De fin juin à fin août, les amateurs de musique, de produits du terroir, de chanson et de convivialité, sont invités un jeudi sur deux, à découvrir une programmation culturelle variée et à se régaler de produits et de vins locaux. 

Marc Aymon chante et enchante, Journal de Cossonay, septembre 2020

Jeudi 27 août, le chanteur Marc Aymon était la tête d’affiche de la soirée des Jeudis du Château. Durant près d’une heure et demie de concert, il a conquis le public venu en nombre l’applaudir.

Message de Blaise Hofmann, Journal de Cossonay, septembre 2020

Pour tout vous dire, je pensais juste écrire quelques lignes pour le Journal de Cossonay, un peu à la va-vite, c’est vrai, et filer rejoindre le staff de La Coquette qui célébrait ce soir-là la fermeture de ladite buvette éphémère en faisant ripaille dans les entrailles du Château de La Sarraz.